les proliferations malignes

un po di tutto - in an intuitive mode
fauxpapier:

#ciel du #boulevarddelhopital #paris (à Bus 91)

fauxpapier:

#ciel du #boulevarddelhopital #paris (à Bus 91)

Sylvia Telles

—Sol Da Meia-Noite

Sandy Bull

—Improvisation For Oud I

“Des champs de lavande, une vallée, avec sur l’escarpement d’un des côtés une maison.
Elle s’appelle ‘Comment’.
Au grenier est une chambre sereine.
Le sommet du Ventoux se découpe dans l’encadrement de la fenêtre : image parfaite, image d’un absolu sans lendemain.

Moudre le grain, gravir la pente, un rêve dans le rêve, vertical.
Le Triangle de l’été s’étale au firmament.
L’âme projetée hors de sa gangue se tend instantanément,
Retenue par un fil, tel un cerf-volant.

1976 est loin.
Manfred s’en est allé depuis, mais il m’a laissé un dessin au crayon.
Ces signes sont tout ce qu’il me reste, ainsi que la leçon :
Ce que l’on croyait obtenir en une saison, ne l’accomplir qu’à force d’années et d’obstination.
Voilà comment.”

Plaisians, 2014

Plaisians, 2014